Qu’est-ce-que l’altermondialisme ?

Chaque fois que les chefs d’État et les institutions financières mondiales se réunissent, la protestation n’est pas loin. Les altermondialistes sont contre la forme actuelle de la mondialisation existant depuis la fin des années 90. Mais qu’est-ce qu’on entend par l’altermondialisme ?

Comment définir l’altermondialisme ?

L’altermondialisme peut se définir comme étant le mouvement contre la mondialisation et le capitalisme actuel. En termes simples, l’altermondialisme est une idéologie qui cherche à changer l’état actuel du monde contrôlé par les grandes compagnies ou organisations financières. Les personnes qui adhèrent au mouvement ou qui acceptent cette conception sont appelées des altermondialistes. Ils se sont surtout fait connaitre lors des manifestations violentes en Allemagne lors de la réunion des pays du G20 en 2017. Le mouvement des altermondialistes est pacifiste. Mais depuis quelques années, elle est infiltrée par de nombreux mouvements radicaux connus sous le nom de black bloc. En résumé, c’est un mouvement dont l’objectif est de promouvoir la démocratie, la justice économique, la sauvegarde de l’environnement et les droits humains contre la menace de la mondialisation et d’un capitalisme trop excessif.

Quels sont les courants de pensée qui dominent l’altermondialisme ?

L’altermondialisme est un mouvement dont l’idéologie est composée de plusieurs courants ou doctrines. Il y a d’abord le courant anti mondialisation, dont l’objectif est de mettre en place un courant de pensée unique globale pour constituer un contre pouvoir aux politiques actuels. Ainsi, d’autres modes de pensées peuvent améliorer le quotidien de chaque individu, une idéologie véhiculée par les altermondialistes contre la pensée unique. En second lieu, l’altermondialisme est un réseau de mouvements sociaux contre les dérives du néolibéralisme.  Il se place ainsi comme défenseur du tiers monde et des pays en voie de développement soumis à la loi des pays développés, après la décolonisation massive de 1960. Des organisations, associations, ou syndicats de travailleurs ont également rejoint ce mouvement. Ceci s’est traduit par des actions contre l’expulsion des sans-papier en France, des actions choc pour protéger l’environnement comme en Amazonie au Brésil. L’écologie est le nouveau cheval de bataille du mouvement, qui semble avoir plus d’échos auprès du public soucieux de protéger l’environnement.

Quelle est la place actuelle de l’altermondialisme ?

À l’heure actuelle, l’altermondialisme tient une place à part dans le paysage politique, puisque de nombreux dirigeants, en particulier ceux qui ont été élus pour leurs idées antimondialisation, se sont tous proclamés adhérer à certaines idées de ce mouvement. Le protectionnisme de leur pays étant devenu la priorité a trouvé un sens auprès de nombreux électeurs. Du coté des adhérents au mouvement, certains ont décidé de durcir le mouvement et sont même prêts à prendre les armes pour faire la guerre au monde capitaliste. En conclusion, l’altermondialisme est un mouvement social mondial qui cherche à réduire les inégalités entre les peuples, et revenir au fondamental du savoir-vivre ensemble en toute harmonie.

La mondialisation est-elle compatible avec le développement durable et l’écologie ?
Mondialisation : l’implantation du système capitaliste dans le monde