Quels sont les enjeux économiques de la mondialisation ?

La mondialisation est définie comme un processus fondé sur des stratégies internationales vise à étendre les opérations commerciales au niveau mondial et qui a été précipité par la facilitation des communications mondiales en raison des progrès technologiques comme internet et l’évolution socio-économique, politique et environnementale. Mais quels sont les enjeux économiques de la mondialisation ?

Comment se manifestent les aspects économiques de la mondialisation ?

La mondialisation économique se matérialise par l’accélération des échanges au niveau mondial. Le développement des échanges a été facilité par la levée des restrictions économiques et le développement rapide des moyens de transport aérien, terrestre et maritime, sans oublier l’apparition des moyens de communication moderne comme le téléphone portable et internet. Ses différents facteurs ont facilité le développement rapide du commerce mondial, l’internationalisation des flux financiers et commerciaux à travers les banques d’affaires et les places boursières. Ainsi, on assiste à une interdépendance des économies de chaque pays pour former un seul et même économique.

Les enjeux de la mondialisation par rapport au développement des entreprises

L’objectif de la mondialisation est de fournir aux entreprises une position concurrentielle supérieure avec des coûts d’exploitation réduits, afin d’obtenir un plus grand nombre de produits, de services et de consommateurs. Cette approche de la concurrence s’obtient par la diversification des ressources, la création et le développement de nouvelles opportunités d’investissement, par l’ouverture de nouveaux marchés et par l’accès à de nouvelles matières premières et ressources. La diversification des ressources est une stratégie commerciale qui augmente la variété de produits et de services commerciaux au sein de diverses organisations. La diversification renforce les institutions en réduisant les facteurs de risque organisationnels, en répartissant les intérêts dans différents domaines, en tirant parti des opportunités du marché et en acquérant des sociétés de nature horizontale et verticale.

L’impact économique de la mondialisation sur les pays développés et les pays pauvres

La mondialisation oblige les entreprises à s’adapter à différentes stratégies en fonction de nouvelles tendances idéologiques qui cherchent à équilibrer les droits et les intérêts de l’individu et de la communauté dans son ensemble. Ce changement permet aux entreprises de faire face à la concurrence mondiale et représente également un changement radical pour les dirigeants d’entreprises, les syndicats et les employeurs en acceptant légitimement la participation des travailleurs et du gouvernement à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques et de stratégies d’entreprise. La réduction des risques grâce à la diversification peut être réalisée grâce à la participation des entreprises aux institutions financières internationales et à la création de partenariats avec des entreprises locales et multinationales. Pour les pays pauvres ou en voie de développements, ils sont la proie des grands pays comme l’Afrique devenue un réservoir de ressources naturelles pour l’Europe et la Chine qui commence à investir massivement. Cependant, certains pays en voie de développements commencent à trouver leurs places dans la mondialisation économique par exemple l’Afrique du Sud et plus récemment le Rwanda. En conclusion, la mondialisation a des effets à la fois positif et négatif sur le développement économique et social d’un pays.

 

Tafta : l’Europe va-t-elle reprendre les négociations avec Trump ?
La mondialisation : créatrice ou destructrice d’emplois ?